Palawan, Philippines

Mon conjoint et moi n’en sommes pas à notre premier voyage et pour nous permettre autant d’aventures, on en a fait des vertes et des pas mûres, comme dirait mon vieil oncle; dormir dans un parc en Angleterre juste à côté d’une affiche disant « ne nourrissez pas les animaux, car  cela attire les rats », prendre les autobus locaux beaucoup trop bondés et nauséabonds en Inde, prendre des chambres en colocation avec les coquerelles au Mexique, manger dans les « steet food » de la nourriture un peu louche et clairement insalubre en Chine, boire de la bière à 1 $ le gallon, mais qui peut rendre aveugle au Vietnam, partir pour le Honduras, l’une des destinations les moins chères d’Amérique même si la une de La Presse était « Le Honduras pays le plus dangereux du monde », et j’en passe!
Mais là, les choses ont changé… on n’a plus vingt ans et nous n’oserions plus prendre ces risques avec un enfant. Alors voici comment nous avons arrêté notre choix sur l’Asie, plus spécifiquement sur les Philippines (et Myanmar et/ou la Chine et/ou le Sri Lanka), en quatre points.

  1. La sécurité et le bien-être: Une évidence vous me direz? Ben oui, il va de soi que lorsque l’on désire partir avec la marmaille l’une des choses importantes à considérer est la sécurité de la destination. Vous pouvez consulter le site http://voyage.gc.ca, afin de voir tous les conseils et recommandations émis par le gouvernement du Canada, pays par pays. Vous y trouverez tout ce que vous devez savoir relativement à la sécurité, aux exigences d’entrée et de sortie, la santé, les lois et la culture de la terre d’accueil, les catastrophes naturelles et le climat, en plus de vous informer où vous pourrez chercher de l’aide en cas de besoin.

Mais un pays sécuritaire ne signifie pas nécessairement un pays qui nous rend confortable. En effet, vous devriez considérer une destination qui vous rend à l’aise. Une destination où vous vous sentirez bien et en sécurité enlèvera bien des stress inutiles!

Dans notre cas, nous avons choisi l’Asie, car nous y avons voyagé à quelques reprises et nous sommes en amour avec ce continent. On s’y sent comme chez nous! Facile, agréable et sécuritaire (à l’exception près de quelques régions dont nous nous tiendrons éloignés), nous ne serons pas inquiets d’y amener notre bébé voyageur! Le printemps est le moment idéal côté météo tout en n’étant pas dans le « peak » de la saison haute.

  1. Le budget : Un autre point important à vérifier, c’est bien le budget. Ne vous attendez pas à faire long feu aux îles Fidji si vous avez seulement 60$ par personne par jour pour survivre. En Asie par contre, si! Oui oui! On compte quelques bidous pour manger, une quarantaine de dollars pour s’héberger dans un établissement qui sera amplement satisfaisant, des piquouilles pour se déplacer, puis un vaste choix d’activités pour tous les goûts et à tous les budgets. Bref, c’est une destination qui fait sourire mon portefeuille. Pour vous aider dans l’élaboration de votre budget, je vous conseille les guides de Lonely Planet, il est d’une très grande aide!

OK pour survivre pour pas cher en Asie, mais encore faut-il se rendre à destination, me direz-vous. Et bien sachez que Air China offre maintenant des vols directs Montréal Pékin, et ce depuis l’automne dernier. En résumé, on vous offre des vols moins chers, moins longs et le tout avec moins d’escales, quoi demander de mieux!

  1. Une destination « baby friendly » : Choisir une destination où les enfants sont bien accueillis est toujours un petit plus et c’est le cas des Philippines! En effet, les Philippins ont, selon le Lonely Planet (ben oui encore ce guide, que voulez-vous, c’est ma bible!), la réputation d’être très chaleureux auprès des familles. Avec vos petits, on ne vous considérera pas comme des touristes envahisseurs, mais bien comme une petite famille que l’on voudra protéger et accueillir à grand bras ouvert. On vous fera donc des prix d’ami et on vous traitera aux petits oignons! Allez-y, laisser-vous gâter!
  1. Une offre touristique qui fait rêver : Soyons logiques ici, si vous rêvez de châteaux, ne vous ruez pas à Cuba, si vous rêvez de temples bouddhistes, ne vous rendez pas en Espagne, si ce sont les plages qui vous font envie ben n’allez surtout pas au Zimbabwe, puis si vous avez envie de faire un safari, ben ce n’est pas dans le Nord Canadien qu’il faut se rendre (me semble que je pourrais continuer longtemps comme ça! 😛 ) !

Pis moi ben, j’ai envie d’une destination qui pourra m’offrir un vaste choix de paysages et d’activités et c’est le cas des Philippines; randonnées longeant les rizières ou ascensions d’un volcan, plages de rêve et plongées sous-marines des plus colorées, faune et flore luxuriante et une culture aux traditions uniques, nous aurons de quoi nous occuper un tit brin!

… et en temps et lieu, et bien on verra si on se laisse tenter par le Myanmar et/ou la Chine et/ou le Sri Lanka, et/ou… et/ou…