Confort Zone VS Adventures

Plus le grand jour arrive et plus j’ai peur. Avec tout ce qui se passe, tant dans mon quotidien que dans le monde, j’ai peur.

J’ai peur de tomber malade.

J’ai peur que mon p’tit tombe malade.

J’ai peur que le décalage horaire « fuck » toute mon p’tit.

J’ai peur de ne pas pouvoir dormir.

J’ai peur de pogner des puces de lit.

J’ai peur des trashs d’avion.

J’ai peur de prendre un bateau pis qui chavire.

J’ai peur des kidnappings.

J’ai peur des attaques terroristes.

J’ai peur des éruptions volcaniques.

J’ai peur des tsunamis.

J’ai peur des tremblements de terre.

J’ai peur des méchants inconnus.

J’ai peur des sables mouvants.

J’ai peur des monstres.

J’ai peur du bonhomme 7 heures.

J’ai peur de mon ombre.

J’ai peur d’avoir peur.

 

J’ai peur, j’ai fuc#%&ing peur.

 

Mais j’ai décidé de vaincre ces peurs et surtout de ne pas les laisser influencer mes choix. Car reste que ma plus grande crainte serait de regretter de ne pas avoir réalisé ce projet et de ne pas me laisser guider par mes rêves.

 

Y’a un proverbe qui dit « Si tes rêves ne te font pas un peu peur c’est qu’ils ne sont pas assez grands ». Faut croire que c’est tout un rêve que je m’apprête à réaliser…  alors, prière de ne pas me réveiller.